06 JUIN 2018

PRÉVENIR LA PROPAGATION DU MYRIOPHYLLE EN ÉPIS

En 2016, une nouvelle plante aquatique exotique envahissante (PAEE) a été découverte au Bas-Saint-Laurent : le myriophylle en épis (myriophyllum spicatum). Il s'agit d'une plante aquatique vivace très envahissante, notamment grâce à son mode de reproduction asexuée (par fractionnement des tiges et bourgeonnement). Chaque fragment a la capacité de produire un nouveau plant et de coloniser rapidement un plan d'eau au détriment des usagers, des villégiateurs et des espèces floristiques et fauniques indigènes.

Bien que certaines méthodes de lutte semblent efficaces localement, elles sont coûteuses et difficiles à mettre en œuvre. Lorsque bien implanté, il apparaît impossible d'éliminer le myriophylle en épis. Ainsi, le meilleur moyen d'éviter un envahissement du myriophylle en épis au Bas-Saint-Laurent demeure de prévenir sa propagation vers de nouveaux plans d'eau. Pour ce faire, il importe d'éviter l'introduction de fragments de tiges dans un plan d'eau via les embarcations, les équipements de pêches, les remorques ou autres équipements nautiques. À la sortie d'un plan d'eau, il faut inspecter, nettoyer les équipements et vider l'eau pouvant s'y trouver.

Nous comptons sur tous les villégiateurs, plaisanciers, pêcheurs ainsi que sur les partenaires des secteurs fauniques et récréotouristiques pour mettre en œuvre et promouvoir ces bonnes pratiques.

Pour obtenir plus d'information sur l'identification, les moyens de prévention et le signalement du myriophylle en épis, veuillez consulter et diffuser largement le Petit guide pour ne pas être envahi ci-joint. Pour visionner un court vidéo sur la procédure de nettoyage et d'inspection d'embarcations, rendez-vous sur notre site internet.

Nous vous remercions de faire circuler ce communiqué!

Louis David Pitre, Biol. M. Sc.
Organisme des Bassins Versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent

Retour à la liste
Retour à l'accueil